Aménagement
En cours

Ivry-sur-Seine. Ivry Confluences

Une opération ambitieuse et équilibrée

Entre le faisceau ferroviaire et la confluence de la Seine et de la Marne, la ZAC Ivry Confluences s’étend sur près de 145 hectares. Aux portes de Paris, elle s’impose comme un pôle stratégique de développement métropolitain.

Confié à Sadev 94, son aménagement répond à une volonté d’équilibre entre enjeux économiques, sociaux et environnementaux. Plus d’un million de mètres carrés répartis harmonieusement entre projets résidentiels et activités économiques seront édifiés. De nombreux équipements publics sont prévus : trois groupes scolaires, un collège, des structures pour la petite enfance, le sport, les loisirs… La création de squares, de mails récréatifs, et d’un vaste parc en bord de Seine en changera aussi le visage. De nouvelles voiries structurantes délesteront les quais de la circulation automobile et amélioreront considérablement la desserte en transports en commun. Si la fréquence d’arrêt de la ligne C du RER en gare d’Ivry-sur-Seine a déjà été augmentée, le futur T-Zen 5, réseau de bus à haut niveau de service en site propre reliant à l’horizon 2020 la bibliothèque François Mitterrand au cœur du quartier, renforcera le désenclavement du secteur. À plus long terme, le prolongement de la ligne 10 du métro jusqu’à la place Gambetta est également prévu.

Pour mener ses réflexions urbaines sur un projet aussi vaste, Sadev 94 a distingué cinq secteurs géographiques. Bruno Fortier, garant de la cohérence de l’ensemble et concepteur des espaces publics, coordonne la maîtrise d’œuvre confiée à quatre urbanistes de renom. L’agence Bernard Reichen a en charge les abords des voies ferrées et du « carré magique » au nord-ouest. François Leclercq intervient sur le secteur de la confluence, au droit du futur parc. L’agence Nicolas Michelin se penche sur le sud-est, en bord de Seine. Et l’atelier Masséna de Paul Chemetov travaille sur la partie sud.

Au-delà des ambitions architecturale et urbaine, le projet revêt une forte dimension environnementale avec un retour (re)marqué de la nature en ville, et le développement d’un vaste réseau de chaleur alimenté par géothermie.

Chiffres-clés

145

hectares de projet dont 2/3 mutables

1 300 000 m2

de programmes mixtes (logements, bureaux, activités, commerces)

50%

d’activités économiques (tertiaire, PME-PMI, commerces)

40%

de logements, 50% en locatif, 50% en accession

10%

d’équipements de superstructure

44

hectares d’espaces publics aménagés

Directeur opérationnel

Antonin Roth
Partagez

Autres opérations liées au projet